Chroniques Cultur'elles & Coquetteries

Archives de Tag: séries

New Girl, la série qui va vous mettre de bonne humeur. La comédie, en elle-même, n’a rien de très originale, elle reprend le concept (ressassé ?) d’une bande de pote (Friends, How I meet your mother…). Alors si vous pensez que cette série n’apporte rien de neuf dans le paysage télévisuel actuel, vous vous méprenez !

L’addiction est totale. La série met en scène Jess (petite anecdote : Zoey Deschanel est la petite sœurs de Bones), une jeune femme qui vient de se faire plaquer et qui emménage avec trois collocs, au masculin.

Jess, la new girl du titre, est totalement loufoque. Personnage atypique avec son humour décalé, ses tenues de fi-fille un brin geekette, elle aime s’exprimer en chansons un peu cheap. Elle voue un culte à Dirty Dancing (qui ne le fait pas?) et ne se prend jamais au sérieux, ce qui rend son personnage complètement taré et tellement attachant !

Nick Miller, ex étudiant en droit, il n’a jamais fini son cursus et est devenu barman. C’est un peu le pessimiste de la bande, le faux détendu. Pas très à l’aise avec son salaire de barman il est très pointilleux avec l’argent et refuse la moindre aide de la part de ses colocataires. Il a eu beaucoup de mal à se remettre de sa rupture, et se montre très vulnérable. Mais au fil des épisodes, on voit un Nick attentionné, déjanté, et il reste le coloc le plus mature (pour vous dire le niveau!).

Winston Bishop, un basketteur pro qui est de retour après un contrat de plusieurs années en Lettonie. Il se sent déconnecté et aura beaucoup de mal à se refaire une vie à son retour, notamment à trouver un travail. Sûr de lui, il garde son esprit de compétition du fait de son passé sportif, ce qui est souvent très drôle.

Schmidt, l’élément comique de la bande. Il est persuadé d’être irrésistible auprès des femmes, mais ses réparties sont souvent douteuses. Très maniéré et maniaque, on se demande souvent s’il n’est pas gay ! Et pourtant non. Il adore se balader à moitié nu dans l’appartement, ou alors avec son fameux kimono ! Il est énervant à souhait et on en redemande !

Cece, meilleure amie de Jess, et accessoirement mannequin. Cette fille va vous donner des complexes, surtout si vous regardez la série avec monsieur, attendez-vous à de multiples commentaires. Elle est très différente de Jess, de par son physique et son attitude un peu froide, mais est très gentille et toujours fidèle à son poste de conseillère auprès de Jess.

Point négatif: Coatch initialement prévu pour incarné un des colocataires, apparaît seulement dans le premier épisode, et nous fait espérer tellement de bons moments pour les épisodes qui suivent. Mais malheureusement il quitte la série et est remplacé.

Addictif. Pour le personnage de Jess qui reste quelqu’un d’attachant, autant que pour ses trois colocataires gentiment frappadingue. Pour les seconds rôles qui sont bien souvent eux aussi allumés. Pour la sincérité avec laquelle est écrite la série, toujours touchante et attachante. Pour l’humour de l’ensemble, décalée, timbrée, loufoque. Pour cette sensation agréable et rafraîchissante devant chaque épisode !

Vous connaissez ?

KA


Rituel dominical ?

A priori le dimanche vous avez carte blanche.

Soit vous profitez de cette journée pour vous activez, faire tout ce que vous auriez voulu faire pendant la semaine. Alors hop, ni une ni deux, vous vous hâtez, il ne doit pas avoir la moindre minute qui vous échappe.

Soit vous faîtes le chat. Une journée de chat, ça commence bien entendu par une grasse mat’. Si votre homme ouvre les yeux avant vous, grognez. Rien ne doit entraver votre programme Oh combien tarabiscoté. Si vous entendez la pluie qui ruisselle dehors, alors ça ne peut que vous réconforter.

Faîtes un rapide état des lieux : le temps est plus que médiocre, une pluie qui ne cessera pas, un ciel gris dépressif et vous n’avez aucune obligation. Parfait.

Pour un dimanche digne d’une journée de chat, on quitte que très rarement son lit. On reste bien souvent en pyjama, ou tenue de combat ; si vous préférez : chaussettes polaires et compagnie. C’est moche, mais c’est doux et confortable, et puis c’est dimanche tout de même. Certes, la féminité et votre côté sexy en prend un certain coup.

Ce temps maussade créé une certaine ambiance, vous savez cette envie de rester sous la couette et de relire tous les Monsieur Potter, de boire des chocolats chauds, de regarder des séries…

 Votre programme : normalement aucun. Que c’est bon.

Ma journée de chat ça a donné ça :

  • Visionnage de séries : un épisode de Once Upon a Time, un autre de Games of Thrones (Théon est vraiment atroce, et que va devenir John Snow ? Trop de suspense). Et puis finir et s’extasier sur la saison 1 de Downton Abbey. Un régal.

  • Faire des pancakes pour le goûter. Des pancakes bien épais, version obèse. Pas de sirop d’érable dans la supérette à côté, et puis la flemme d’en faire d’autre. Surtout y’ a-t-il une certitude pour en trouver en Italie ? Affaire à suivre. Va pour du Nutella ! Et quelle idée saugrenue avons-eu de goûter du Chino de San Pellegrino ? Les italiens aiment bien quand il y a des bulles, et le chino est paraît-il très apprécié. Impossible ! Un arrière goût de médicament amer, qu’est ce que je vais faire de la bouteille, la monter à nos chers voisins italiens ? Je n’ai pas encore pris de décision, c’est dimanche, vous ne pouvez pas trop réfléchir.

  • Bloguer et faire sa geekette.

  • Faire un peu de ménage.

  • Se vernir les ongles. Aujourd’hui, j’opte pour le bleu pastel de chez Kiko.

  • Réviser ses cours d’italien. Mais pas trop non plus.

  • Appeler les parents.

Voilà, je vous avez promis une journée de chat. Un vrai rituel dominical !

Et vous, des rituels ?

KA

[Photos: Collection automne de la boutique Hübsch]