Chroniques Cultur'elles & Coquetteries

Archives de Tag: Marian Keyes

La chick lit, qu’est-ce que c’est ? Littéralement, cela signifie la « littérature de poulettes », ce qui vous donne une idée du style : la littérature des cancans, des ragots, du commérage, du bavardage et j’en passe.

On commence à entendre parler de ce genre de littérature avec Le Journal de Britget Jones, mais on a aussi en tête Le diable s’habille en Prada de Laurence Weisberger ou encore Sex and the City de Candace Bushnell et on a pu voir par la suite leurs (médiocres et caricaturales) adaptations cinématographiques.

Écrit par des femmes pour des femmes, voilà le fil directeur de la chick lit’. Les thèmes abordés portent le plus souvent sur les petits problèmes de la vie quotidienne : l’amour, les relations, l’environnement du travail, le mariage, les problèmes de poids, la toxicomanie… Et bien plus encore. Les auteures optent pour un ton désinvolte, désabusé et le tout bourré d’humour noir.

Une fois le tableau dressé, on entend toute sorte de spéculation. Prose insipide, bavardage abrutissant…

C’est comme pour tout, il y a de la mauvaise chick lit’ et heureusement pour cet article, il y en a de la bonne.

Connaissez-vous Marian Keyes ? Écrivaine irlandaise, elle publie son premier roman Watermelon en 1995. Et s’ensuit une longue liste de bestseller.
Réponds si tu m’entends (Anybody out there) paraît en 2007. Cet ouvrage fait parti de la saga consacrée aux mésaventures des sœurs Walsh.

Petite entrevue de l’histoire : Anna se remet difficilement de l’accident dont elle a été victime et repart se soigner chez ses parents en Irlande. Mais son mari semble lui en vouloir et ne souhaite plus lui parler, Anna est prête à tout pour le retrouver. Même mettre New York sens dessus dessous !

La particularité de ses écrits réside dans un style qui lui est bien propre. Dans tout ces romans, Marian Keyes traite des sujets profonds, et jongle à la perfection entre le rire et les instants durs. Sous une apparence légère, c’est un sujet difficile qui y est traité.

Dans Réponds si tu m’entends, Marian Keyes nous balade tout au long du livre, elle vous fera autant rire que pleurer.

Réponds si tu m’entends, c’est de la bonne chick lit’ et pour ne pas spoiler l’histoire, je vous le recommande chaudement !

KA