Chroniques Cultur'elles & Coquetteries

Archives de Tag: humeur

Il y a des jours où tout va bien, du soleil dans le jardin, des odeurs de jasmin…

On se sent léger et on émane de douceur. Il y a le chant des oiseaux et la poésie de Barcella pour me bercer dans cette délicatesse. Découvert il y a peu, « Ma douce » ne me quitte pas dans ces moments.

On met des fleurs dans ses cheveux et on enfile les dernières trouvailles de la garde robe, un peu comme pour s’imprégner de cette béatitude.

On réfléchit à tout ce que l’on a envie de faire de cette jolie journée ensoleillée, à toutes les choses qui restent à découvrir ici.
Des envies de cocktails à siroter sur une terrasse, des barbecues à partager entre amis, et un fort désir d’innocence et de douceur.

Que c’est bon les beaux jours.

KA

Publicités


                                          

« Le temps revient »

Sur le trajet séparant ma petite maison milanaise à mon école italienne, le soleil caressait ma peau, se mêlait au vent pour le réchauffer et brûlait même déjà.

Je traversais les petites rues aux façades colorées, croisais les travailleurs qui s’activaient, attendais sagement le droit de traverser, bravais les klaxons endiablés du matin, et chérissais ces rayons de soleil.

Cette chaleur, cette clarté, cette lumière m’a transporté tout droit dans mes souvenirs, dans ceux de mon week-end à Rome.

                  

                  

Offert par mon plus grand plaisir, ce week-end comprenait un vol de Milano Malpenza à Roma Fiumicino, une nuit dans une suite de l’hôtel Artorius, dans la charmante Via Boschetto, et des centaines de bons souvenirs.

J’aime les villes qui ont une histoire. Et Rome est un pure exemple où le passé et le présent dialoguent harmonieusement. Bien sure ça m’a ramené à mes cours d’histoire romaine, aux heures passées en amphi à étudier l’histoire de la ville ancienne, mais aussi à Vacances Romaines, à la série RomeSpartacus

On avait qu’une envie c’est d’enlever rien que pour deux jours les milliers de touristes qui se pressent en plein cœur de Rome, pour n’avoir rien qu’à nous Rome, la belle.

On s’est émerveillés au Colosseo, baladés au Palatino, joués aux archéologues dans le Foro Romano, on a jetés une pièce et fait un vœux dans la Fontana di Trevi, on s’est extasiés devant les principales Piazze de la ville, on a aimés faire des petites pauses sucrées pour manger des glaces au caramel et à la meringue, on a flânés dans les terrasses romaines, on a dégustés de bons petits plats, on a écoutés les jeux d’eaux des centaines de fontaines… Et on a aimés se perdre dans cette douceur romaine.

                               

Un week-end à Rome au mois de mars,

deux jours et des centaines de souvenirs.  

KA


Non, cet article ne portera pas sur vos petites affaires audacieuses et solitaires. Mais on peut aussi se faire du bien de moult façons !

Il pleut. J’me sent pas bien. J’ais pas quoi faire de ma vie. Oui, ce sont des choses qui arrivent, à tout le monde qui plus est.

Mais comme tout, ça passe. Avec le temps, avec son amoureux, avec ses amis. Et pourquoi pas avec un bon livre ?

*

Un livre ça permet d’oublier, où l’on est, qui l’on est… Ça vous bascule, ici est là, dans un autre univers, ça vous donne de petites claques, ça vous fait réfléchir, sur vous même et sur les autres. Un bon livre ça vous fait du bien.

Un livre, c’est quelque chose qui vit, que vous sentez, et vous ressortez, c’est un espace de rêve.

Un livre ça sent bon. Je peux ressortir un livre et que j’ai lu il y a des années, je me rappelle l’endroit où j’étais rien que par l’odeur.

Un livre ça sent bon le printemps, dans un parc sur un banc, allongé dans l’herbe les doigts de pieds en éventail.

Ça vous rassure, pendant une après-midi cocooning, pyjama, chaussettes polaires (ne mentez pas, tout le monde en a), sous la couette un bon dimanche.

Voilà c’est un remède parmi d’autres, mais en cas de coups de blues, de chagrin d’amour, d’insomnie, d’ennui dominical… un livre ça vous fait du bien.

Et vous, votre livre pour vous faire du bien ?

KA