Chroniques Cultur'elles & Coquetteries

Archives de Tag: Geekerie

Passer du livre papier au numérique et je vous l’accorde une innovation.

En effet, l’apparition des liseuses a quelque peu transformé le monde de l’édition.

Depuis plusieurs années maintenant, on entend de plus en plus parler des liseuses électroniques (ou livres numériques, ebook, à votre guise de choisir).

Étant une grande amoureuse des livres, du papier, de sa texture, de son odeur… Parce que lire un livre est aussi une affaire sensuelle, je me suis posée la question si j’étais prête à délaisser le livre papier pour une liseuse électronique ?

La réponse est non. Je serais toujours admirative quand je rentre dans une librairie, j’aimerais toujours toucher un livre, le feuilleter, l’ouvrir, tourner les pages… Je resterais une grande passionnée du livre, qui pour moi occupe une place d’exception culturelle.

Mais je ne suis pas contre la modernité. Peut-on s’attaquer à l’apparition de l’aviation ? En d’autres termes, on ne peut pas empêcher les avancements technologiques.

Étant aussi un brin geekette, j’ai trouvé le concept intéressant et j’ai décidé de me pencher d’avantage sur cette innovation. Pour mon plus grand plaisir, on m’a offert le Kobo by Fnac, une liseuse tactile toute en finesse.

Et je suis admirative par son côté pratique. Avoir des centaines de livres dans moins de 200g, c’est tout de même imbattable ? Dans le métro, on peut facilement opter pour le Kobo au lieu de dernier tome massif d’Harry Potter, fini le mal de dos à porter les favoris de la bibliothèque.

Étant également coquette, l’aspect esthétique à son importance. Je trouve son design élégant, tout en finesse, le style coussin du dos donne du chic à cette liseuse.

À l’utilisation, l’écran vous donne l’impression de lire une page de papier, donc aucune comparaison avec le mal aux yeux d’après avoir passé une journée devant un écran d’ordinateur.

Le must pour moi : vivant une année à l’étranger, j’ai parcouru quasiment toutes les librairies de la ville à la recherche de rayon en langue française. Par mon plus grand désarrois, la plupart ne proposent que les grands classiques, alors quand on souhaite de la nouveauté on est rapidement déçu. Et le Kobo pallie honorablement à ce manque. Il me suffit de taper le titre du livre que je désire, l’acheter, et je commence ma lecture dans la minute qui suit.

Pour moi, la liseuse a plusieurs avantages incontestables.

Après, de là à offrir une liseuse à ma grand mère… Je ne sais pas. Je ne pense pas que ça soit une question de génération, mais cela concerne d’avantage nos habitudes de lectures. Je comprends que cela puisse rebuter certain, mais il faut rester ouvert aux nouveautés et à défaut de l’adopter il faut au moins tester le concept !

Je reste cependant, vous l’aurez compris, une passionnée du livre. Car sur fond de crise, le livre traverse en ce moment d’important troubles, et il est impératif de mener le combat pour la survie du livre, de son image, de sa présence dans la société.

Et vous, vos impressions ? 

KA

Publicités