Chroniques Cultur'elles & Coquetteries

Archives de Tag: Concours

La raison de mon absence : un concours.

En effet préparer un concours vous prend votre temps, votre énergie, vous met les nerfs à vif, ça vous fait douter et même pleurer.

Après une année de « pause » dans le système scolaire, j’ai décidé de reprendre mes études à la rentrée prochaine. Quoi de mieux qu’une année de voyage pour apprendre à se connaître soi et ce que l’on veut vraiment.

J’ai donc eu le temps nécessaire pour me poser les bonnes questions et réfléchir aux formations qui répondaient le plus à mes attentes. J’ai opté pour un master sélectif dans le domaine des métiers du livre. Sélectif, qui comprend donc un premier tri  selon votre dossier, puis un test écrit, et enfin un entretien oral individuel.

* Trois semaines avant : Dossier admissible. Un mélange de joie, de soulagement et d’appréhension se fait ressentir. Trois semaines, vous pensez avoir le temps de réviser un peu, de vous documenter sur les épreuves des années précédentes, de vous entraîner… Mais trois semaines ça passe vite alors ne vous faîtes pas avoir par le temps, c’est si facile !

J’ai pris contact sur un forum : Rencontrer des gens sympa, savoir que l’on est pas seule dans cette galère ça peut faire du bien. De l’entraide, du dialogue, du soutient… C’est un bon début.

Prise de contact avec des anciens de la formation : l’idéal. On a ainsi une vision plus fidèle que le livret pédagogique disponible sur le site de l’université. Des avis personnels sur les cours, les projets, les attentes… Mais aussi leurs avis sur le concours d’entrée.

* Deux semaines avant : Faîtes-vous des fiches thématiques, sur des sujets d’actualités, des méthodes, les sorties littéraires… Tout ce qui pourrait vous être utile pour l’épreuve écrite.

Préparer l’épreuve oral. C’est primordial. Il faut maximiser ses chances alors entraînez-vous à parler, à savoir argumenter sur un sujet. Il faut apprendre à parler de soi, savoir se présenter, parler de son parcours, de ses expériences professionnelles, stages… Mais également de son projet professionnel, du futur sujet de mémoire… Le tout est de montrer que vous êtes motivée, que vous n’êtes pas là pour rien.

* Une semaine avant : Réserver un billet aller-retour pour Paris ! Un concours c’est stressant, mais revenir exclusivement en France pour, ça l’est encore d’avantage. Il faut être organisé et penser un peu à tout:)

* La veille : Prendre l’avion. Une fois arrivée, c’est le choc thermique. 15°C de différence ça fait mal. Revenir dans votre chez vous, qui n’est plus vraiment votre chez vous. Vous n’êtes même pas heureuse de revenir, puisque la seule chose qui vous préoccupe c’est l’enjeu du lendemain. Pas faim. Juste envie de faire demi-tour et de Le retrouver au soleil.

* Jour J : Vous vous levez hyper tôt car vous devez vous réhabituer aux transports français. Oh joie. Plus d’une heure et demie de trajet, vous pouvez relire vos fiches ? Hors de questions. Vous faîtes un travail sur vous pour ne pas rendre votre petit déjeuner alors relire vos notes c’est au dessus de vos forces. Une fois arrivée à l’échafaud… C’est partie pour trois heures d’écrit. C’est à ce moment même que la pause d’un an se fait ressentir. C’est dur de reprendre !

Une fois sortie, vous aimeriez vous cacher pour pleurer tranquillement, sans que personne ne vous voie, mais juste pleurer un bon coup. Manque de bol il y a trop de monde. On fera ça ce soir, à la maison.

Les dates d’oraux sont affichées, vous passez ce soir ! Donc plus de 5h de pause à attendre, à stresser.

Ne restez pas à l’écart, les gens ici sont dans la même situation que vous. Profitez pour discuter et vous changez les idées. Rien de mieux que de rire pour évacuer tout votre stress emmagasiner.

L’heure fatidique arrive, quand la porte s’ouvrira ce sera votre tour. Ça y est c’est maintenant. Respirer un bon coup et c’est parti !

C’est déjà fini, tout ce stress pour un moment qui a passé à la vitesse éclaire. Tant mieux. À ce moment même vous êtes soulagée ! Vous pourriez courir partout ! C’est fini, tout le stress commence à tomber, vous vous sentez libre et légère !

Résultats à la fin de la semaine.

* Jours des résultats : Vous attendez LE mail fatidique. La boule au ventre est revenue, telle une traîtresse, elle s’est logée là pour la journée. Et hop le mail s’affiche ! « Vous êtes admise ». Youhou ! Vous courez partout en criant victoire ! La vie m’appartient ! Je suis le roi du monde ! (du grand n’importe quoi).

Après que l’excitation soit retombée, vous êtes toujours sur votre petit nuage. C’est une très bonne nouvelle, un soulagement puisque reprendre des études après une pause est synonyme d’enjeu. Mais vous saviez que votre vie ne se résume pas à ce concours, à ces études… Votre vie c’est tout le reste !

Publicités